Facebook - Office de tourisme de Criel-sur-Mer - Normandie , Seine-Maritime Google+ - Office de tourisme de Criel-sur-Mer - Normandie , Seine-Maritime

Monuments

LE MANOIR DE BRIANCON

Construit à la fin du XVIème siècle, ancienne propriété des Seigneurs de Briançon, le Manoir fut racheté en 1686 par Anne-Marie-Louise d'Orléans, "La Grande Mademoiselle", petite-fille de Henri IV et cousine germaine de Louis XIV.

 

Emue des souffrances qui étaient le lot des gens de campagne à cette époque, la Grande Mademoiselle fit don du Manoir de Briançon à l'Hospice du Bourg de Cryel ou Hôpital Saint-Louis. En 1691, elle y ajouta un orphelinat voué à l'éducation des enfants. Elle en écrit le règlement de sa propre main.

La fondation faite à Criel-sur-Mer par la riche bienfaitrice ne périclita pas après sa mort : tous ses successeurs eurent à coeur de continuer son oeuvre et nous pouvons en relever les témoignages qui figurent sur les murs du Manoir de Briançon.

 

 

 

Dans sa cour, la sculpture d'une petite fille "Lilou", l'oeuvre de Jurga Martin inaugurée le 23 Juillet 2010, symbolise les enfants qui ont été recueillis dans l'orphelinat grâce à la générosité de la Grande Mademoiselle.

 

En 1972, le Manoir devient la Mairie de Criel-sur-Mer. Il abrite actuellement la Bibliothèque Cécile Dubost-Pissard et différents services culturels et administratifs.

 

Le grand hall, la salle des mariages et deux salles annexes recoivent les oeuvres des artistes pendant le salon estival de peinture et de sculpture, le Festival des Arts et du Manoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CHATEAU DE CHANTEREINE

Cité au XVème Siècle, le Château de Chantereine fut transformé par la Marquise de Reynel en 1776, qui fit également ériger la Chapelle. 

 

Entre 1711 et 1782, il fut réquisitioné à des fins militaires à plusieurs reprises.

  

A la mort de la Marquise en 1791, le Château, devenu bien national, accueillit le 44ème régiment d'infanterie des Hussards.

   

Rendu aux héritières Madame de Choiseul et Mesdemoiselles Grimaldi de Monaco, il connut plusieurs propriétaires ensuite.

   

Pendant la Guerre de 1914-1918, le Château hébergea une école de mitrailleurs Belges et en 1939, des femmes espagnoles réfugiées de la Guerre Civile de 1936.

   

En 1930, le Château de Chantereine fut acquis par la Société Coopérative Amiénoise "l'Union" pour en faire une colonie de vacances qui verra défiler jusqu’ à 2000 enfants par an. Il fait partie des plus beaux souvenirs des colonies de vacances à l'époque des Bains de Mer.

   

En 1984, le Château de Chantereine fut racheté par la Commune de Criel-sur-Mer.

Aujourd'hui, c'est un Centre d'Hébergement comprenant 225 places. Son parc de 4 hectares bordé par une rivière offre un cadre idéal pour accueillir des groupes mais aussi des particuliers en quête de romantisme.

 

Dans ses annexes, le Château abrite un gymnase et de nombreuses salles d'activités pour les associations locales.

 

 

 

 

 

 

 

L'EGLISE SAINT-AUBIN

Saint Aubin

 

Evêque d'Angers au VIème siècle, il se distingue au Concile d'Orléans en 538 en se dressant contre toutes sortes d'injustices pour adoucir le sort des pauvres.

 

 

L'Eglise Saint-Aubin

 

Reconstruite au fil des siècles, l'Eglise Saint-Aubin est intéressante par son histoire et par son architecture. Ses murs de silex, de grès et de pierre blanche conservent des traces de ces différentes époques. Laissez-vous conter ses aventures...

 

Une première église fut détruite en 1474 au passage des troupes de Charles le Téméraire. Néanmoins.. Une chapelle dressée au XVe  siècle sur l'extrémité du croisillon nord existe encore, c'est la «Chapelle des Saints».

 

La chapelle des Saints conserve un ancien retable de pierre dont on peut encore distinguer les peintures dans les tons de bleu et rouge réalisées anciennement par les paroissiens en signe d'offrande.

 

Interrompue par les troubles de la Réforme, une première reconstruction commença en 1508.

 

En 1573, l'église est en ruine. Les travaux de reconstruction sont achevés en 1605 comme l'atteste un écusson placé sur une des nervures des voûtes de la tour.

 

La solidité de l'édifice est compromise après la tombée de la foudre en 1819. Des réparations partielles n'empêchèrent pas l'effondrement de la voûte et du chœur. Des travaux de réfection se déroulèrent entre 1863 et 1890. 


En 1995, des travaux très importants ont été entrepris avec la participation du ministère de la Culture, du Conseil Général et de la Commune : réfection des charpentes, des maçonneries défectueuses, du toit et couverture complète en ardoises d'Angers. 
 
Construite dans une ancienne cité de pêcheurs, des graffitis de bateaux sont présents sur de nombreux piliers de l'édifice.

  

Le portail central date du XIVème siècle. Surmonté de verrières installées en 1936, les collatéraux ont été refaits au XIXème siècle dans un style XVème. Un vitrail évoque l'histoire du Manoir de Briançon.
 
 
La chapelle du collatéral sud est remarquable car habillée d'une large frise de style Renaissance se composant de têtes bouffies affublées de deux ailes séparées par des fragments de chandeliers. 

Le presbytère attenant a été rénové récemment pour devenir un Espace Enfance dénommé "TiTou". Les anciens jardins du curé, également remis en état sont accessibles dans la journée au public (entrée en face du cimetière).